Cabinet d’ostéopathie à Saint-Genest-Malifaux
Thème : Nourrissons/Enfants
Publiée le mardi 02 janvier

Les coliques du nourrisson

Pour le premier sujet traité de l’année de 2018, je vais vous parler d’un thème récurrent… à la maison ! En effet, maman d’une petite fille depuis peu, les coliques sont désormais une partie du quotidien.

Dans cet article, je vais donc vous expliquer quels en sont les symptômes, et ce que l’ostéopathe peut faire pour soulager votre enfant.


Qu’est ce que c’est ?

 Il faut avant tout comprendre que les coliques ne sont pas une pathologie mais un symptôme.

 Elle sont définies par des douleurs abdominales aiguës, mais bénignes, qui se manifestent par des crises de pleurs intenses et récurrentes, c’est à dire au moins trois heures par jour, trois fois par semaine, pendant trois semaines (je vous rassure les parents aussi y survivent !).

D’autres symptômes peuvent les accompagner, comme un ventre dur et des gaz émis pendant la crise. De plus vous observez que votre enfant ferme les poings, tend et replie les jambes, et que son visage devient rouge.

En revanche il ne doit présenter ni fièvre, ni amaigrissement, ou d’autres symptômes associés. Sinon une consultation chez le pédiatre ou le médecin traitant s’impose.  

Elles touchent environ 20% des enfants, cependant certaines études tendent à démontrer que les enfants allaités y sont un peu moins sujet. 

 Les coliques peuvent commencer dès la troisième semaine de vie, même si elles surviennent en général entre la 6ème et la 8ème semaine, et peuvent perdurer jusqu’au 5ème mois. 

 Les causes restent encore méconnues, néanmoins plusieurs explications sont misent en avant pour expliquer les coliques du nourrisson, la première étant une immaturité de son horloge biologique, et la deuxième un déséquilibre de sa flore intestinale. Les causes telles que les allergies aux protéines de lait de vache sont aussi une piste.  

 

En pratique chez l’ostéopathe 

L’ostéopathie va permettre d’atténuer, voir de faire disparaître les symptômes de colique du nourrisson en travaillant sur différentes structures grâce à des manipulations douces et appropriées

Tout d’abord, au niveau digestif, un état des lieux des tensions de l’estomac, du colon, et du tube digestif de manière général peut être effectué. 

En effet, pendant son développement dans le ventre de sa mère, le foetus peut être soumis à des tensions qui vont engendrer par la suite une mauvaise digestion; en rétablissant l’équilibre, l’ostéopathe favorisera aussi une meilleure circulation sanguine. 

Le nerf assurant le fonctionnement du système digestif, peut aussi être sujet à des tensions tout au long de son trajet, du crâne jusqu’aux organes dont il permet le fonctionnement. 

Des conseils simples peuvent aussi êtres appliqués afin de réduire les coliques.

En premier lieu, lorsque l’on allaite il vaut mieux éviter les aliments peu digestes tels que le chou, le brocolis, la salade, les lentilles… car ils peuvent accentuer les coliques. 

La pratique de massage anti coliques, de manière préventive et lors des crises (en fonction de votre bébé). Un massage doux, en cercle et dans le sens des anguilles d’une montre sur le ventre de votre enfant peut le soulager lors des spasmes. 

La chaleur, appliquée sur le ventre à l’aide d’une bouillotte ou de vos mains chaudes, est une autre solution.

Enfin, n'oubliez pas de vous fier à votre instinct et de vous faire confiance, vous seul savez ce qui est le mieux pour votre enfant.

Pourquoi ?


Pourquoi ?
Découvrez bientôt les réponses à toutes vos questions à propos de l'ostéopathie !
 

Revue de presse


« Ne fais pas craquer tes doigts, tu auras de l’arthrose ! », et si ta mère avait tort ?

 

Contactez-moi


12 Rue de la Semène
42660 Saint-Genest-Malifaux
06.09.86.07.27

Rejoignez-moi sur

  

 

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Horaires du cabinet


Lundi 8h-20h           
Mardi 8h-20h           
Mercredi 8h-20h      
Jeudi 8h-20h
Vendredi 8h-20h
Samedi 8h-20h